La foi à la rude épreuve de l’actualité :                                                                                                       Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres L'Amour à l'épreuve Full view

La foi à la rude épreuve de l’actualité : Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres


L'Amour à l'épreuve
Lecture :
Evangile selon St Jean, chapitre 15, 9-17

À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie.

Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.

Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera.

Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. »

 

Aide à la Méditation :

« Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimé. Demeurez dans mon amour » (Jn 15,9). L’homélie que le Pape Benoît XVI allait donner aux jeunes réunis en veillée de prière à Madrid pendant les JMJ a été interrompue par les intempéries. Son thème ne manque pas de nous interpeller en regard du déficit, quand ce n’est pas le chaos, des relations humaines que la une des médias nous fait constater.« Dieu nous aime. Telle est la grande vérité de notre vie, celle qui donne sens à tout le reste. Nous ne sommes pas le fruit du hasard ou de l’irrationnel, mais à l’origine de notre existence, il y a un projet d’amour de Dieu. » 

Le sens de notre vie, nous le trouvons dans ce discours de Jésus : Dieu m’a aimé, et Il a donné sa vie pour moi, comme dit l’apôtre saint Paul, après avoir fait l’expérience de l’amour du Christ.

« La foi, » nous dit le Pape, « ce n’est pas la simple acceptation de vérités abstraites, mais une relation intime avec le Christ qui nous amène à ouvrir notre cœur à ce mystère d’amour et à vivre comme des personnes qui se savent aimées de Dieu ».

* La foi c’est essentiellement croire que Dieu m’aime, et qu’Il aime chacun de nous, comme un Père aime son enfant.

* Est-ce cette foi que je vis ? Est-ce cette foi que je transmets par mon témoignage en tant que chrétien ?

* Comprenons qu’être chrétien ce n’est pas suivre des préceptes pour ne pas commettre de péché.

* Etre chrétien, c’est vivre la plus grande histoire d’amour.

* Etre chrétien c’est avant tout vivre comme enfant de Dieu, croire qu’Il m’aime, et vouloir entrer et demeurer dans cet amour.

C’est en ayant pénétré ce mystère, que nous révèle Jésus-Christ, que notre joie peut alors être parfaite, comme Il ne nous le dit Lui-même : « Je vous dis ces choses pour que votre joie soit parfaite ». Le Pape nous dit : « Si vous demeurez dans l’amour du Christ, enracinés dans la foi, vous rencontrerez, même au milieu des contradictions et des souffrances, la source de la joie et de l’allégresse. » Si nous trouvons dans cet amour éternel du Christ sens à notre vie, nous pouvons être sûrs de ne jamais désespérer, car rien ne nous enlèvera cet amour.

Laissez un commentaire